Mercredi 3 septembre 3 03 /09 /Sep 11:18

Nus dans l'appartement de Karine, je bande fort. Ses cordes dans la main me donnent beaucoup d'imagination.
Sauf que malgré tout je suis un peu penaud. Je n'ai jamais fais cela, je ne sais pas comment proceder.

Karine elle le sait, elle me sort deux revues spécialisées sur cet art que je lis avec attention et excitation.

Après avoir pottassé la théorie, place à la pratique.
Karine se met à quatre pattes, jambes serrées. Mains dans le dos.

J'attache forterment ses chevilles entre elles. J'attache ses poignets entre eux. Une corde relie les noeuds de ses chevilles et poignets. Ainsi ses épaules sont tirées en arrière.

Quand à moi, je tourne autour d'elle, je l'admire ainsi offerte. Ma main sur mon sexe, je me caresse avec déléctation. Le plus dur est de resister à l'envie de me caresser plus fort, ce qui indéniablement m'aménerer à la jouissance.

Je monte sur le lit et approche mon sexe de son visage. Je le promène sur ses joues. Elle tire la langue et essaie de le lapper. Je lui échappe à chaque fois. Ce petit jeu dure un moment. Mais je ne céde pas. Alors qu'elle croit pouvoir enfin me sucer, je change de position.

Placé derrière elle, ma main vient fouiller son intimité. Son sexe et trés humide, la situation l'excite plus que je ne l'aurais pensé.

Je fouille son sexe de mes doigts, je fais des vas et vients et les ressorts. Je les porte à ma bouche et la goute.
Je recommence mais cette fois c'est à sa bouche que je porte mes doigts, elle se suce les doigts avec gourmandise.

La voyant prendre trop de plaisir, sans prévenir, je lui claque les fesses. Surprise, elle gémit un peu de douleur. J'alterne claque et caresses sur ses fesses.

La tension est à son comble et à mon sexe et terriblement tendu. Je reviens vers son visage, attrape sa tête et pénètre sa bouche sans ménagement. Elle me prend entière, elle me suce tellement bien.

Pour ne pas jouir, je me retire. J'enfile un préservatif, me presente derrière. Ses cuisses toujours aussi serrées ne me laissent pas beaucoup de place. Je fais avec et la prend soudainement. Son sexe est trempée, je le sens même à travers du plastique. Mes va et vient sont presques violents. Je prends mon pieds et Karine aussi d'après les obscenités qu'elle me lance.

Tout en la prenant, je fouille son petit trou à l'aide de deux de mes doigts. Je les sens à l'interieur, elle crit de plaisir et s'en est trop de moi. Je me retire, ote la capote de mon sexe et jouit sur son petit trou dilaté......

Je n'en peux plus, je la détache et elle me remercie.

Bizarre, j'aurais cru que c'était à moi de la remercier.

Avez vous déjà essayé cela?

Par tomtom - Publié dans : Le sexe et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 9 commentaires
Jeudi 28 août 4 28 /08 /Août 11:14
Avec Karine, elle m'a tout fait essayé, et quand je dis tout, c'est tout. Bon il y a des choses que je n'ai pas aimé. Mais il y en a d'autres que j'ai adoré.

Vous savez ces jouissances qui vous donnent un sentiment de bien être total, cette sensation de la tête qui tourne. Et bien je l'ai connu avec Karine, et je crois bien que c'est les seules fois avant que je fasse l'amour avec ma Juliette.

J'imagine que vous voulez connaitre qu'elles sont les situations qui m'ont rendues si beat. Comme j'aime bien vous faire plaisir, je vais vous raconter.

Il faut savoir que Karine avait une petite habitude chez elle, quand elle rentrait, elle tirait les rideaux et se mettait nue. Elle adorait vivre nue, elle se sentait libre. Après avoir fait intimement sa connaissance et à cahque fois que je lui rendais visite, étant bien élevé, j'adoptais son mode de vie.

A peine la porte franchie et juste après lui avoir dis bonjour, je me déssapais. C'est vrai que c'est agréable de vivre nue, on a comme un sentiment de bien être. Et puis avouons les choses, c'est bien pratique aussi, Karine, devinait tout de suite dans quel état d'excitation je me trouvais.

Bon, il faut dire qu'avec elle, ce n'était pas compliqué, j'était tout le temps excité.

Ce soir là, alors que nous déambullions tout les deux nus dans son appartement, Karine, me montrat les achats qu'elle avait fait ce jour. Bizarrement, j'ai tout de suite tiqué, je pensais qu'elle souhaitait me montrer de nouveaux dessous, mais non.
C'est d'une pochette de chez Castorama qu'elle sortit ses achats. Comme ils ne sont pas recemment spécialisés dans la creation coquine, j'ai bien compris que je faisais fausse route.

Karine me montre en fait des cordes, de differents diamètre et de differentes longueur. Elle me dit coquinement, que désormais elle avait confiance en moi et qu'elle voulait que je joue avec elle.

Elle voulait se donner sans rien pouvoir faire.

Tom nu, réagit au quart de tour, et Karine qui rigole.

Elle s'approche et vient me sucer pour me soulager, car de ses liens il en saura question la nuit venue.

Je vais donc vous laisser ainsi afin que vous puissez imaginer tout ce que j'ai pu lui faire, mais ne vous inquiétez pas je vous raconterez.

Mais vous avez sans doute déjà des idées non?
 
Par tomtom - Publié dans : Le sexe et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 26 août 2 26 /08 /Août 10:53
Nous avons longuement discuté avec Juliette hier soir, je l'ai mise à l'aise pour cela. Petit diner romantique que j'avais préparé de mes douces mains ( bon en ce moment elles ne sont pas douces mais plutot rugueuse, je n'arrete pas de bricoler).
Donc je disais petit diner romantique avec en plat principal ma spécialité tournedos rossini. Avouez que cela met l'eau à la bouche. Le tout accompagné d'un doux vin blanc de la cave spéciale de Tomtom et voila que c'est partit pour les confidences.

Juliette s'est lachée, elle m'a enfin parlé de son expérience, avec un peu de mal il est vrai au début, mais je l'ai rassuré et elle m'a tout raconté, en détail. Il n'y avait rien de malsain dans tout ça, c'était pour moi la preuve qu'elle accepte que je ne lui en veuille pas.
Ce monsieur l'a fortement impréssionné, un grand charisme, un séminaire dans une autre région, deux chambres cote à cote, un dernier verre dans la chambre du monsieur et ma Juliette qui finit par le prendre en bouche.
Plus plein d'autres cochonneries que je croyais m'être resérvé. C'est bon pour mon orgeuil et mon égo, cela dégonfle tout ça.

Ce qui ne dégonfle pas bizarement c'est mon sexe quand elle me raconte cela. Je ne sais pas pourquoi mais la voir me raconter des choses aussi crue m'excite. Je lui demande si il lui a donné du plaisir, elle me dit que oui. La situation l'a excitée. Je la comprends, c'est normal. Elle s'en veut, je ne lui en veut pas.

Le vin aidant, je lui dis que je suis excité par tout ça, que j'ai eu peur de la perdre mais que j'ai compris que ce n'était qu'une histoire de cul. Que j'aurais aimé être là pour participer. Elle n'est pas si étonnée que cela car m'avoue t elle, elle y a pensé aussi sur le moment.

Je me lève pour la prendre dans mes bras, elle reste assise. Elle voit la bosse qui s'est formée dans mon pantalon. Elle ouvre ma braguette et mon sexe se tend vers son visage. Sans rien dire elle me prend en bouche. Sa langue s'amuse avec mon gland, il est luisant de sa salive. C'est bon, tellement bon que j'ai du mal à tenir sur mes jambes. D'une main, je caresse ses seins à l'interieur de son corsage.

Elle enlève le haut pour être plus à l'aise et d'un coup tout s'accelère, je la lève et pose ses mains sur la table, je lui lève la jupe, arrache avec rage sa culotte, et claque de la paume de ma main ses douces fesses. Elle ne dit rien, je sens juste un petit tréssaillement à chaque fois que ma main claque sur ses fesses. Elle ne tarde pas à marquer. D'un doigt, je vérifie son excitation, elle est trempée comme je n'avais pas vu depuis longtemps.

Sans rien dire, je me jette visage en premier sur ses fesses, je les écartes de mes mains et lui mange sans ménagement son petit trou. Je me régale de son intimité. Je ne prends même pas la peine de la caresser en même temps. Puis toujours aussi excité, j'approche ma verge de son sexe. Sauf que je ne l'a pénètre pas.

Je remonte brusquement et pose mon sexe à l'entrée de son cul et la pènétre ainsi d'un coup sec. Je me retrouve tout au fond d'elle au chaud. Je fais de longs va et vients brusques. Elle gémit de plaisir, elle m'incite à continuer. Je le fais sans m'arreter. Je suis égoiste et ne pense qu'à moi. Je finis par jouir dans un râle quasi bestial au fond de ses fesses.

Je la retourne, la fait s'asseoir sur la table et lui offre le cunni le plus animal que je ne lui ai jamais fait. Elle jouit presque instantanément. Je sens sa mouille me couler sur la joue. J'adore.

Et le plus excitant dans tout ça? Je relève la tête et je la vois qu'elle me sourit.

Elle m'aime.
Par tomtom - Publié dans : Juliette et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 25 août 1 25 /08 /Août 11:17
Karine dont je vous ai raconté la rencontre dans mon post précédent adorait les dessous. Ce qu'elle aimait par dessus tout c'était de les montrer.

Pour un homme coquin comme moi, rencontré une femme telle que Karine, c'est un vrai bonheur. Je suis matteur, elle était hexibitionniste, une association parfaite.

Moi j'adore les dessous, ma préférence ne va pas aux strings, pourquoi? Au risque de paraitre exigeant, je pense que pour porter ceux ci la demoiselle doit avoir un cul parfait. Si c'est le cas, il est vrai que cela fait saliver.
Cependant ce qui me fait le plus saliver son les shorty, quelle belle invention, je trouve mesdames quand vous porter cela que vous êtes totalement désirables.

Karine portait beaucoup de shorty, en réalité, elle portait un peu de tout. Souvent en jupe, elle s'arrangeait toujours pour que nous les hommes puissions deviner ce qu'elle portait dessous.

Un soir au restaurant en tête à tête, elle me faisait les yeux doux, je la dévorer du regard, cette femme avait une aura sexuelle à tomber par terre. Comme souvent notre discussion tourner autour du sexe, sur les pratiques qu'elle aimait pratiquer, sur ses expériences passées, sur les dessous qu'elle aimait porter.
J'en suis venu à lui demander ce qu'elle portait ce soir là. Elle m'a demandé de deviner, j'ai opté pour un string.
Sans rien dire, elle s'est levée pour aller au toilettes, et en revenant m'a déposé son bout de tissu dans la main.
En me fixant du regard, elle m'a dit garde le tu as gagné il est pour toi, et escuse moi si il est un peu mouillé car je suis terriblement excitée.

Vous doutez bien, que la fin du repas à été rapide. A peine monté dans la voiture, je me suis jeté sur elle, et ma main a été vérifié directement si elle disait vrai. Elle était effectivement trempée, je l'ai caressée de mes doigts et j'ai senti son souflle qui devenait haletant. Mon sexe quand à lui, peinait dans mon boxer.

Nous nous sommes arretés sur un petit chemin, nous sommes descendus de la voiture, je lui ai posé les mains sur le capot encore chaud de la voiture, lui ai remonté la jupe.

J'ai pu admirer ainsi son cul parfait, j'ai baissé mon pantalon, enfilé un preservatif, et sans ménagement, je l'ai prise avec vigueur.

C'était bestial, c'était bon, c'était fort, du coup cela n'a pas duré longtemps, au moment de jouir je me suis retirer et j'ai joui sur ses belles fesses, je voyais mon sperme couler sur son magnifique posterieur. Quelle beauté.

Nous sommes remontés en voiture, nous sommes rentrés chez moi et nous n'avons pas dormis de la nuit mais cela je vous le raconterais plus tard.

Mais dites moi, quels dessous êtes vous?

Ps: Un enorme bisous à Ange Demon, j'attends avec impatience un petit mot sur mon mail

Par tomtom - Publié dans : Le sexe et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 4 commentaires
Jeudi 21 août 4 21 /08 /Août 14:17
Je ne vous en ai jamais parlé mais j'ai un point fort pour séduire les femmes, ou plutot un autre point fort otre que mon sexe aux mensurations démesurées,).

Non j'ai parait il des jolis yeux , gris vert selon le temps mais aussi un regard que les femmes me disent partiucliers. Un regard un peu triste ou alors tout le contraire trés pétillant. Et ceci plait beaucoup aux femmes.

Notamment à Karine, jeune demoiselle que j'ai rencontré il y a quelques années dans un bar de ma ville. J'étais seul en terrasse en soirée à profiter d'un trés bon cocktail, je flannais en regardant les passants ou plutot les passantes. Elle était seule également à une table à côté de moi et tout naturellement elle est venue s'assoir à ma table et à entamer les présentations.

C'est bien les gens comme cela qui n'ont pas froids aux yeux et qui ne se mettent pas de barrières pour rencontrer les gens. Elle était plutot mignonne petite blonde aux yeux bleux et à la peau laiteuse.

Pendant notre conversation je lui ai demandé pourquoi elle était venue s'assoir avec moi, elle m'a répondu qu'elle avait craqué sur mon regard et qu'elle y avait trouvé un je ne sais quoi de lubrique.

Je lui ai donc demandé si elle aimait vraiment les gens lubriques et elle m'a répondu que dans certaines limites oui.

Je ne lui ai pas demandé où se trouvaient ses limites, je pensais que ce devait être les mêmes que les miennes. Je lui ai simplement répondu qu'elle était trés jolie et trés excitante et que ce devait être un vrai régal que de partager des doux moments de luxure avec elle.

Pourquoi pas maintenant? m'a t elle répondu. Puis elle m'a demandé de la suivre, elle m'a enmener dans une ruelle sombre derrière notre bar à l'abris des regards indiscrets ( dommage).
 Aprés m'avoir embrassé, elle m'a fait descendre mon pantalon, et à genoux devant moi, m'a pratiqué une fabuleuse fellation. J'adorais.

J'adorais ses mains sur mes fesses, ses ongles rentrant dans ma peau afin que je m'enfonce au plus profond de sa gorge. J'ai aimé sa façon de me branlé au moment où elle sentait que j'allais jouir.
J'ai aimé son regard mutin à l'instant ou j'ai joui dans sa bouche, et son petit sourire quand une fois que j'ai joui elle me léchait le gland pour le rendre bien net.

J'ai aimé tout cela, c'est pourquoi Karine, je l'ai revu et ce fut trés trés sexuel......

Promis je vous raconterais.

Tom 
Par tomtom - Publié dans : Le sexe et moi
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Mardi 19 août 2 19 /08 /Août 11:22
Nous avons refait l'amour, c'était doux, c'était bon. Cependant je n'ai pas joui, comme un blocage, je ne sais pas ce qui s'est passé mais ce n'est pas grave, cela reviendra.

Rien de fou dans notre façon de faire l'amour, rien que nos corps enlaçés comme deux adolescents qui se découvrent pour la première fois.

Je l'aime même si je suis toujours insatisfait.

J'aimerai une fois pour toutes ne plus me poser de questions sur moi, mes tourments, mes cauchemards et tout ce qui m'a attriste.

Vivre tout simplement
Par tomtom
Ecrire un commentaire - Voir les 3 commentaires
Mardi 12 août 2 12 /08 /Août 11:23
Nous reprenons doucement le dialogue avec Juliette mais malheureusement toujours pas de sexe ensemble. Elle me repousse, je n'insiste pas. Elle se sent sale me dit elle. J'essaie de lui expliquer que finalement après y avoir bien réflechit je ne lui en veux pas. Je la comprends même. Et puis ce mec n'est pasfou, elle est tellement désirable qu'il a eu raison d'en profiter.

Le problème comme nous ne faisons pas l'amour c'est que moi je suis terriblement excité, je lis actuellement 3blogs, que je ne commente pas je suis désolé mais je n'ai pas la tête à cela. Sauf que ces blogs me font du bien et me pousse à me faire du bien, les images sont tellements jolis, les mots sont tellement bien choisis, je me régale.

Bien excité après la lecture de ces blogs, je me masturbe devant des photos trés cochonnes, comme si je ne voulais pas abimé ces beaux blogs alors que les autres je m'en fou. Je me masturbe donc fort devant des images trés pornographiques.

Et je jouis, simplement....

Merci aux beau blogs de LadyNahma, Emma, Lilou.

Je me permets de vous embrasser

Tom
Par tomtom
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Lundi 11 août 1 11 /08 /Août 16:57

Moment difficile en ce moment avec Juliette, elle m'a trompée, je l'ai appris, elle ne s'est pas bien cachée. Sentiment contradictoire, comment lui en vouloir alors que j'ai déjà fait de même.

Elle a craqué pour un supérieur hierarchique, plutot bel homme mais beaucoup plus agé que moi. Je lui ai dis que je l'ai appris mais depuis nous n'avons plus de dialogue ensemble, elle s'est totalement renfermée.

Que faire?

Je ne sais pas, je ne sais plus, en attendant, j'aimerai juste parler avec des gens et pas seulement de cela mais de façon anonyme, je ne veux pas être juger en ce moment.

Ma libido est bizarement au plus haut mais Juliette ne me permets plus de la toucher, est ce la fin de notre couple. Je ne le souhaite pas. J'ai toujours pensé que si notre couple s'arretait se serait de ma faute. Et bien non.

Je veux juste communiquer avec elle et tout recommencer mais sans doute diffiéremment.

En attendant je vous embrasse.
Mon mail pour les amateurs de mots: tomtomcpourlavie@yahoo.fr

Par tomtom
Ecrire un commentaire - Voir les 2 commentaires
Vendredi 8 août 5 08 /08 /Août 17:27
Envie de vous connaitre,
Envie de papoter avec vous,
Envie de se dire des choses coquines,
Envie de s'écrire des beaux mots, de belles lettres par mail....

Si ça vous dit tomtomcpourlavie@yahoo.fr

Pas envie de reprendre le blog pour l'instant,
Pas envie de parler de moi ici,
Pas envie tout simplement.

Envie de plus....

Je ne sais plus

TOm
Par tomtom
Ecrire un commentaire - Voir les 0 commentaires
Jeudi 3 juillet 4 03 /07 /Juil 10:16

Et oui je vous délaisse et j'en suis désolé.
Plusieurs facteurs expliquent cela. Dans un premier temps, une activité professionnelles assez intense. De nouvelles responsabilités, et etant donné que je n'écris que sur mon lieu de travail, j'ai du mal à m'accorder du temps pour écrire un article.

Deuxiemement, je n'ai plus beaucoup de gôut à écrire, j'ai du mal à trouver les mots ce qui ne m'est jamais arrivé auparavant, j'ai aussi du mal à raconter ce qui se passe avec Juliette, j'en deviens égoiste, je le vis seulement et ne le partage pas. Cela reviendra c'est sûr.

Ceci étant dit, je vais vous rassurer, tout  va bien pour moi, et ma vie sexuelle est épanouie, nos relations sexuelles avec Juliette sont de plus en plus jouissives et de plus en plus excitante. Elle a passé un cap, ne peut plus se passer de mon corps et j'adore cela.

Je me sens vraiment bien, plus de cauchemards, je profite de la vie, je profite de son corps et je profite de vos blogs, je vous lis toujours même si je ne commente pas.

Je vous embrasse

Tom

Par tomtom
Ecrire un commentaire - Voir les 5 commentaires

Profil

  • tomtom
  • Le blog de tomtom
  • Homme

Présentation

Calendrier

Décembre 2016
L M M J V S D
      1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 31  
<< < > >>

Derniers Commentaires

Recherche

Créer un Blog

Créer un blog sexy sur Erog la plateforme des blogs sexe - Contact - C.G.U. - Signaler un abus